Le journal de 20h de France 2 consacrait le 29/07/2014 un reportage à la police scientifique où était présenté l’odorologie. Cette méthode d’identification, mise au point en Hongrie, repose sur l’idée que la signature corporelle d’un individu est unique et qu’elle permet de distinguer les individus entre eux. Les différents signaux olfactifs présents sur la scène de crime sont alors recueillis puis conservés afin de pouvoir ensuite être comparés aux odeurs des personnes suspectées. Les odeurs peuvent être conservées pendant 10 ans et permettre

lire plus